Odyssée en Antarctique: Jusque la mer de Ross, les îles Peter & Campbell

Ce voyage de 32 jours joint le continent sud-américain, avec un départ depuis Ushuaia, à la Nouvelle-Zélande atteignant le port de Invercargill. Sur le chemin nous connaissons les îles Pleneau et Peterman, puis nous allons au-delà du Cercle Polaire Antarctique pour rentrer dans les eaux de la mer de Bellinghausen, puis de la mer de Amundsen pour atteindre la plate-forme de glace de la mer de Ross.

Odysseé en Antarctique: Jusque la Mer de Ross, Peter & Les Îles Campbell

32 jours -31 nuits

Les trésors de l’Antarctique continental et des îles de l'Antarctique, la navigation sur la spectaculaire mer de Ross avec ses magnifiques plateaux de glace, sont quelques unes des belles surprises que vous découvrirez durant cette incroyable traversée qui relie Ushuaia à Bluff, Nouvelle-Zélande pour revenir à Ushuaia depuis ce même port Bluff.

Odysseé en Antarctique: Jusque la Mer de Ross, Peter & Les Îles Campbell

Un véritable voyage de découverte, allant des plus célèbres attractions de la péninsule antarctique au moins connues comme l'île volcanique Peter. Un programme d'exploration complet le long des bords extérieurs de la feuille de glace sur la mer Amundsen, le point de départ par où Roald Amundsen a réussi à accéder à la plate-forme pour finalement atteindre le pôle Sud en 1911. Une navigation divertissante sur la mer de Ross et un retour par les abris des explorateurs britanniques Ernest Shackleton et Robert Falcon Scott (uniquement avec des conditions de glace sont favorables) et l'île Campbell complètent cette offre passionnante qu’est l’Odyssée en Antarctique.

Ushuaia - BLUFF / BLUFF – Ushuaia

Le premier départ du 9 Janvier 2015 part depuis Ushuaia pour Bluff en Nouvelle-Zélande, tel précisé dans l'itinéraire détaillé ci-dessous, avec toutefois pour la deuxième sortie du 11 Février 2015 un départ depuis le port Bluff en Nouvelle-Zélande, un jour après son arrivée du premier voyage depuis Ushuaia, ce voyage étant à l'inverse du premier.

M/V Ortelius
Départs Jours Quadruple Triple Porthole Twin Window Superieur Suite
SUSPENDU
SUSPENDU

32 jours -31 nuits

Jour 1 - Départ de Ushuaia

Ce fantastique voyage commence dans l’après-midi au port le plus austral du monde situé à Ushuaia, la capitale de la province argentine Tierra del Fuego. Une fois à bord du bateau M/V Ortelius, le navire s’éloigne de la baie pour se diriger par le canal de Beagle vers la pleine mer laissant découvrir un beau paysage nocturne.

Jour 2 à 3 - Navigation sur la Mer de Drake vers la Péninsule

Pendant deux jours, le navire se déplace à travers le Passage de Drake, la route maritime la plus courte et agitée entre le continent américain et la péninsule Antarctique. Lorsque l’on arrive à la convergence antarctique, une barrière naturelle où se mélangent les courants chauds du Nord avec les eaux froides du sud déterminant une grande biodiversité, de nombreuses espèces subantarctiques peuvent être vues. Dans cette zone il est très probable de pouvoir repérer le magnifique albatros hurleur, le plus grand oiseau qui vole au-dessus de ces eaux pouvant mesurer jusqu'à 3,5 m d'envergure. Les albatros à tête grise, fuligineux et à sourcils noirs, les damiers du cap, les océanites de Wilson, les prions de Belcher, les pétrels antarctiques et les fulmars australs appelés aussi fulmars argentés sont aussi visibles. Nous ne pouvons pas manquer de mentionner à nouveau les manchots papous et à jugulaire. Très proche des îles Shetland du Sud, nous pouvons entrevoir les premiers icebergs indiquant l’arrivée en Antarctique.

Jour 4 - Les îles Pleneau et Peterman

Après avoir passé la convergence antarctique, le bateau navigue à travers le spectaculaire canal Lemaire pour s’approcher de la péninsule en début de matinée. La première excursion se réalise sur l’île Pléneau où les éléphants de mer se reposent imperturbables sur ??les plages de la côte. Les manchots papous, les goélands dominicains et les labbes gardent jalousement leurs nids et leurs nouveau-nés. Pleneau fût la première île a être explorée par l'expédition antarctique française de 1903-1905, commandée par Jean-Baptiste Charcot et ensuite baptisée par l'expédition du photographe Paul Pléneau. La traversée se poursuit à l'île Petermann, nommée ainsi d'après le géographe allemand August Peterman qui faisait partie de l'équipe allemande d’exploration en 1873 et 1874. Sur celle-ci nous pouvons observer des colonies de manchots Adélie et papous ainsi que des cormorans impériaux aux yeux bleus.

Jour 5 - Au-delà du Cercle Polaire : l’île Fish

Vers le sud par le détroit de Penola, nous traversons le cercle polaire jusque l'île Fish (île du Poisson). Ces petite îlots se séparent à l'est des îles Flouder et sont appelés "The Minnows". Ils ont été d'abord explorés par John Rymill pendant son expédition britannique sur les terres de Graham (1934-1937). L'île Detaille a été découverte par l'expédition française de Charcot (1903-1905) et nommée ainsi du fait du nom d'un actionnaire de la société baleinière Magallanes. De 1956 à 1959, le service antarctique britannique avait sa "station W" placé sur cette petite île. Sur la majorité de sa surface il est possible d’observer des manchots Adélie et des cormorans imperiaux et aux yeux bleus.

Jour 6 à 7 - Sur la mer de Bellingshausen : Plaque de glace Bellinghausen

Traversant la mer de Bellingshausen se divise la première plaque de glace. Ces eaux, qui portent le nom de l'explorateur russe Fabian G. von Bellingshausen, émergent de l'océan Antarctique à l'ouest de la péninsule entre les îles Thurston et Alejandro I.

Jour 8 - L’île Peter

Sur les eaux de Bellingshausen, Peter I ou en norvégien Peter I Øy est une île volcanique inhabitée de 19 km de long découverte par Fabian von Bellingshausen en 1821, puis nommée plus tard du nom du tsar russe Pierre Ier. De nos jours, elle est réclamée par la Norvège qui la considère comme faisant partie de son territoire et généralement accueillant des croisières touristiques de façon très sporadique. Pendant des débarquements précédents, les membres du personnel des bureaux des compagnies maritimes ont repéré des groupes d'éléphants de mer et des colonies de fulmars argentés appelés aussi fulmars antarctiques ou australs ainsi que des damiers du Cap.

Jour 9 à 14 - Sur les eaux de l'Amundsen

Pendant plusieurs jours nous parcourrons la mer Amundsen le long et à la limite de la banquise. A mesure que le bateau profite des courants côtiers de l’ouest, si les conditions sont bonnes, la banquise nous offre une image limpide du continent antarctique. Naviguer à travers la glace est incroyable, avec une observation des manchots empereurs en retrait, des groupes de phoques sur la glace flottante et aussi des orques et des baleines de Minke le long du bord de glace, généralement accompagnés par différentes espèces de pétrels. Si la mer et la glace sont accessibles, nous essayons de débarquer sur les îles Shephard parmi les colonies de manchots à jugulaire et les labbes. Situé sur les terres de Marie Byrd, cette île a été nommée du nom de l'un des promoteurs de l'expédition nord-américaine réalisée entre 1939 et 1941.

Jour 15 - La Barrière de Ross

Le bateau se rapproche de la plateforme de glace de Ross, une énorme masse flottante avec un front de 600 kms de long et qui s’élève sur 30 mètres de haut en moyenne. Dans la baie des Baleines situés sur la partie est, près de l'île Roosevelt (ainsi nommé en 1934 par l'aviateur Richard Byrd en l'honneur du président Franklin D. Roosevelt), Ronald Amundsen a accédé à la barrière pour s’aventurer au pôle Sud où il est finalement arrivé le 14 Décembre 1911. Un an plus tard, cet endroit se convertit en la tombe de l’expéditionnaire anglais Robert Falcon Scott et son équipage à leur retour de leur traversée au pôle Sud. Il est aussi l'occasion pour tous les voyageurs de monter jusque la magnifique plate-forme.

Jour 16 - Tout au long de la banquise de Ross, naviguant vers l'ouest.

Jour 17 à 21 - Les îles de la Mer de Ross, le Cap Royds et le Cap Evans

Sur la mer de Ross nous connaitrons l'île du même nom, gardé par les monts Erebus, Terror et Bird avec tous sites emblématiques qui ont joué un rôle si important dans la dramatique expédition britannique du siècle dernier, comme la cabane de Ernest Schakleton au Cap Royds. Si la situation des glaces est favorable, nous pourrons aussi visiter le Cap Evans où se trouvait la cabane de Robert Falcon Scott, qui a servi de base à Scott et ses hommes pour entreprendre leur voyage vers le pôle Sud. Nous essayerons de réaliser une visite de la station nord-américaine McMurdo à la Base Scott de Nouvelle-Zélande. De Castle Rock, nous pouvons contempler une vue à couper le souffle sur la grande barrière de glace qui se prolonge jusqu’au pôle et une belle perspective sur la vallée Taylor, l'une des vallées sèches qui ressemblent le plus aux conditions de la planète Mars sur notre Terre.

Jour 22 à 23 - De la côte ouest de la Mer de Ross à la station à Terranova

Naviguant en direction du nord le long de la partie la plus orientale de la côte ouest de la Mer de Ross, nous passons par la langue de glace de Drygalski et la station italienne dans la baie Terra Nova et le Cap Hallet.

Jour 24 - Le Cap Adare et la plus grande colonie de manchots Adélie

Le Cap Adare fût choisi comme endroit par un groupe d’expéditionnaires pour le premier hiver passé sur le continent antarctique. Le refuge, dans lequel le norvégien Borchgrevink a passé les jours froids de 1899, est entouré par la colonie la plus grand au monde de manchots Adélie. Ce cap a été découvert par Clark Ross dans le milieu du XIXe siècle et baptisé du nom d'un ami personnel, le vicomte de Adare. Les expéditions les plus célèbres qui ont parcouru cette région étaient celle de Southern Cross (la Croix du Sud) et Aurora qui ont y ont élu base pour leur campement, ainsi que l'expédition Terra Nova au début du XXe siècle qui aujourd'hui est un synonyme de ruines.

Jour 25 - En mer.

Jour 26 - En mer vers l'île Scott et le Haggitt’s Pillar

L'île Scott est une petite île inhabitée d’origine volcanique sur l'océan Antarctique. Elle est située à environ 495 kms au nord-est du cap Adare. Ses dimensions sont très petites, à peine 365 mètres de long pour environ 173 mètres de large. Près de l’île le Haggitt’s Pillar peut être vu. L'île se compose principalement d’une structure rocheuse avec deux criques et plages.

Jour 27 à 30 - En mer vers l'île Campbell récupérée, Nouvelle-Zélande

Nous nous dirigeons vers nord pour découvrir sur l'île Campbell une réserve naturelle de nidification de l’albatros royal. Les îles Campbell sont un groupe d'îles subantarctiques de souveraineté néo-zélandaise formé par la plus grande île, Campbell, et trois autres plus petites : îles Dent, Folly et Jacquemart. L'île Campbell, appelée en langue maori Motu Ihupuku, est une île isolée de l'Océan Pacifique et est l'île principale des îles Campbell. C’est une réserve subantarctique appartenant à la Nouvelle-Zélande. Elle fut déclarée par l'UNESCO site du patrimoine mondial. Sa luxuriante et prospère végétation est célèbre. Suivant un chemin entouré de végétation exubérante, nous arrivons à des points de vue pour observer les nids de l’albatros royal, prendre des photos de la faune très intéressants de la zone, tels que le manchot antipode, l’albatros royal et le lion de mer de Nouvelle-Zélande qui peuplent l'île Enderby avec aussi la perruche à tête rouge. De caractéristique montagneuse, l'île Campbell a été découverte au début du XIXe siècle par un marin de patronyme Hasselburgh qui naviguait à travers la région avec son navire Perseverance dont les propriétaires étaient l’entreprise australienne Campbell, d’où son nom aujourd’hui. Tout au long du XIXe siècle, la faune fut dévastée par la chasse aveugle aux phoques, éléphants et lions de mer, mais une récupération s’est effectuée au fil du temps. Même le rat qui a été introduit il y a plus de 200 ans sur l'île au début du XIX e siècle a été éradiqué. Aujourd'hui, les oiseaux de mer abondent, en particulier la sarcelle de Campbell considérée comme la plus rare de nos jours. On peut y trouver également différentes espèces de manchots, comme le gorfou sauteur. La faune se compose aussi de colonies d’albatros royaux, d’éléphants de mer et de manchots et spécialement d’une grande colonie d'albatros en Col-Lyall Saddle.

Jour 31 - Vers la en Nouvelle-Zélande

En mer, nous nous dirigeons vers le port de Invercargill en Nouvelle-Zélande. Invercargill est la ville située le plus au sud des terres néozélandaises, c’est la zone commerciale de la région de Southland, située sur les rives de la rivière Oreti.

Jour 32 - Fin de l'Odyssée antarctique, atteignant Bluff en Nouvelle-Zélande

Fin d'une longue traversée dans le port de Invercargill, Nouvelle-Zélande, où les passagers repartent vers leur pays. Bluff est le port de la région de Southland, c’est le village la plus au sud de la Nouvelle-Zélande, près de Invercargill à 29 kms plus ou moins.

Note: L'itinéraire détaillé est seulement un guide sachant que tous les programmes dépendent des conditions de la glace et météorologiques dans la région et des conditions pour réaliser les débarquements ainsi que pour l'observation de la faune. Le tracé définitif est déterminé par le chef d’expédition à bord, sachant que la flexibilité est une priorité dans ces expéditions.

Feuille de Route

 Odysseé en Antarctique: Jusque la Mer de Ross, Peter & Les Îles Campbell

Services

Tous les tarifs indiqués sont par personne, en dollars américains, sur base d’occupation double twin. Les tarifs en dollars s'appliquent à toutes les ventes hors Europe. Une remise de 5% sera concédée pour des réservations d'un ou plusieurs voyages consécutifs (à l'exception du programme “Odyssée Atlantique”). Veuillez prendre en compte que toutes les dates et les tarifs sont sujets à de possibles modifications. Tous les voyages opèrent avec un minimum de 70 passagers. "Plancius" peut transporter jusqu'à 110 passagers.

Occupation individuelle (base single)

Toutes les cabines sont disponibles en occupation Signle, leur prix étant multiplié par 1.7. (All cabins 1.7 times the share price)

Les services comprennent:
  • Voyage à bord du bateau comme l'indique l'itinéraire
  • Tous les repas pendant le voyage à bord, apéritifs, café et thé compris
  • Utilisation libre des bottes en caoutchouc et des raquettes de neige (chaussures)
  • Transfert commun du bateau jusqu'à l'aéroport d'Ushuaia (directement après le débarquement)
  • Toutes les excursions terrestres et les activités durant le voyage en canoës gonflables Zodiac
  • Programmes de conférences de naturalistes réputés et coordination à la charge d'une équipe d'expédition expérimentée
  • Tous les impôts des services et des frais portuaires pendant le programme
  • Matériel de lecture avant le départ
Services non inclus:

Les tarifs aériens, aussi bien pour les vols réguliers que les vols charter, les services préalables et/ou ultérieurs à la croisière, les transferts jusqu'au bateau: frais de passeport et de visa, taxes gouvernementales d'arrivée et de sortie du pays, repas sur le continent, bagages, annulation et assurance personnelle (très conseillé), frais d'excédant de bagages et tous autres frais supplémentaires à titre personnel, comme blanchisserie, bar, boissons ou appels téléphoniques, ainsi que le pourboire à la fin des voyages pour les serveurs et autre personnel de service à bord.

Il a été accordé que lorsque les prix du combustible à niveau mondial augmentent ou dépassent les 80 dollars américains par baril, et ce, 90 jours avant le départ, OceanWide Expeditions se réserve le droit de demander une majoration de 25 dollars par passager par nuit, qui devra être payée à OceanWide par la partie contractante.